Leuven la vieille

Pour ma première vraie fin de semaine, j’envisageai d’aller à Bruxelles rejoindre deux gars sympathiques que j’avais rencontrés par hasard à mon arrivée à Louvain-la-Neuve. Les deux n’étant pas disponibles, je change de plan en quelques secondes (les plans b deviennent ma spécialité!) et envoie des demandes à des hôtes de Couchsurfing de Leuven (ou Louvain), ville qui a abrité mon université d’échange jusque dans les années 60. Quelques heures plus tard, quelques hôtes m’indiquent que je suis la bienvenue chez eux. Voilà la magie du Couchsurfing.

Je pars donc vers Leuven, vieille ville universitaire flamande. Cette ville abrite aussi le siège social d’InBev, la plus grande compagnie brassicole du monde. Elle possède, entre autres, les marques Stella Artois, Beck, Labatt, Hoegarden, Leffe et Brahma. Sitôt arrivé en ville, je me dirige vers les installations industrielles d’InBev, espérant y trouver un musée de la Stella Artois ou un autre lieu d’intérêt. Je n’y trouve qu’une zone industrielle avec des milliers de tonneaux de bière. Bof.

Oude Markt
Oude Markt, Leuven

Laissant de côté les installations d’InBev, je m’aventure vers le centre de la ville. Mon premier choc est de me retrouver dans une ville où la langue m’est totalement étrangère. J’arrive, avec certains efforts, à deviner la signification de certains mots en néerlandais. Mais quand il s’agit de parler avec les gens, je suis réduit à demander honteusement : « English… or French? ». Heureusement, la plupart des habitants de Leuven parlent quatre langues : néerlandais, anglais, français, allemand. Leur anglais étant souvent meilleur que leur français (et meilleur que mon néerlandais!), j’arrive sans trop de peine à communiquer. Je garde toutefois ce sentiment désagréable de touriste impoli.

Leuven est remarquable pour son architecture flamande typique, avec de très jolies devantures de maisons et de commerce. Je suis séduit.

Mon hôte Joris me rejoint et m’amène rapidement faire un tour de ville. Leuven, explique-t-il est une petite ville qui s’anime surtout lorsque les étudiants sont présents. Ceux-ci ayant terminé leurs examens, la ville est un peu « au repos ». J’y découvre le centre historique d’une très grande beauté. Après avoir mangé chez lui, il me quitte pour aller voir un match de football et me laisse redécouvrir la ville.

Après deux bières et quelques heures de marche dans la nuit (dieux merci, j’ai de bonnes combines!), je rejoins Joris dans les bars de l’Oude Markt (le vieux marché) où nous enchaînons plusieurs bières. Après une petite pause pour manger, nous nous dirigeons vers un petit club de nuit où nous dansons jusqu’à 4h. Épuisés, nous ne nous réveillons onze heures plus tard avec un mal de tête poignant. Un petit thé plus tard, je repars pour Louvain-la-Neuve. Je tente de me coucher tôt, mais le sommeil ne vient que vers 1h du matin…

Publicités

Un commentaire »

  1. […] chaud. Février J’arrive officiellement à décapsuler des bières avec un briquet. Je visite la vieille ville de Leuven et y découvre la partie flamande de la Belgique. Dès le lendemain, je pars avec d’autres […]

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :