Mes cours

Au boulot!
Au boulot!

Maintenant que le stress est redescendu après un mois de blocus et d’examen (ce qui veut dire que je suis en vacances!), j’aimerais prendre quelques minutes pour vous présenter les trois cours que j’ai suivis à l’Université catholique de Louvain

Mardi matin : Anthropologie de la communication

Deux professeurs se sont succédé pour retracer ni plus ni moins que l’histoire de la communication, des australopithèques au cinéma. L’évolution de l’homme, l’accession à la parole et à l’écriture puis l’imprimerie, le télégraphe optique, la photographie, l’électricité et le cinéma, le tout en plus ou moins quatorze cours et quatre séances de travail pratique. L’approche des professeurs était résolument évolutionniste (non, non, pour eux, l’homme descend du singe et n’a pas été créé de toutes pièces il y a cinq mille ans!) et constructiviste (pas de déterminisme technique ici : les inventions et la société se constituent mutuellement). Les points positifs : matière rafraîchissante et très bonne présence en classe du deuxième professeur. Les points négatifs : un examen fondé sur le par cœur et des séances de travail pratique rébarbatives.

Jeudi matin : Séminaire d’analyse psychologique et sociologique des organisations

On entre ici dans les tréfonds de l’organisation moderne, passé sous la loupe par un corpus d’auteur très pertinent. C’est dans ce cours que mon dépaysement intellectuel fut le plus grand. J’ai eu la chance de lire et d’avoir des cours sur la gestion des ressources humaines et les organisations au Québec, mais mes professeurs n’ont pas osé aborder les théories plus critiques ou inspirées de la psychanalyse. Ici, j’ai eu droit à tout cela. Violence organisationnelle, menace de castration, adhésion passionnelle à l’entreprise, communication paradoxale et règles génératrices de sens, ces termes me sont maintenant familiers. À l’occasion du cours, nous avons également eu à faire un travail de groupe (avec Josée, ma collègue québécoise, notamment) et une présentation orale sous forme de séminaire. Les plus : le corpus d’auteur, la justesse du propos de l’enseignant, les Belges sympas avec qui on a fait le travail. Les moins : les thématiques sombres et l’angoisse préexamen!

Jeudi après-midi et vendredi après-midi : Management humain

Encore ici, ce cours fut donné par deux professeurs. Un est vice-recteur de l’Université et l’autre consultant organisationnel. Le cours, de manière générale, en est un de ressources humaines. Les concepts ne sont pas particulièrement nouveaux pour moi, mais bien la manière de les aborder. Les profs ne se sont pas privés de nous livrer une multitude d’exemples qui m’en ont appris beaucoup sur la culture belge. Ce cours fut aussi l’occasion d’un travail de groupe très important, avec des entrevues en entreprise, plusieurs rencontres de coordination, de la recherche documentaire, un oral et un travail final. Malgré le travail important, nous nous en sommes bien tirés et sommes arrivés à gérer la réalisation d’une main de maître. Encore ici, j’ai eu la chance de travailler avec des gens sympas. Les plus : Les exemples et les imitations de Patrice Gobert, un des profs. Les moins : la matière un peu redondante pour moi.

Vendredi matin : Théorie des jeux et analyse de décision

Véritable ovni dans ma formation constructivo-humano-relativiste en communication : un cours de mathématique! La théorie des jeux étudie des situations (des jeux!) où plusieurs joueurs choisissent des actions qui influencent les résultats des autres joueurs. La théorie des jeux s’est appliquée avec succès dans de nombreuses disciplines comme l’économie, la biologie, les relations internationales ou la philosophie. Par contre, mon cours ne portait pas sur les applications, mais sur la théorie pure, logique et mathématique. Très difficile au début, la matière est devenue de plus en plus familière et j’ai même pu aider de nombreux collègues. Les points positifs : depuis que j’ai cinq ans, j’aime les mathématiques. Encore ici, j’ai retrouvé la satisfaction de répondre correctement à un problème, sans aucune ambiguïté. Aussi, la très grande disponibilité du professeur qui m’a aidé à résoudre plusieurs problèmes. Les points négatifs : Le prof est très gentil, mais ses cours étaient difficiles à suivre.

Publicités

2 commentaires »

  1. Stouffe said

    J’envie ton cours du jeudi matin

  2. francoislauger said

    Vive la théorie des jeux! Branche des plus existante en économie elle est très utilisé et surtout viens montrer que la recherche de la meilleur solution pour soit-même par chacun n’entraine pas nécessairement la meilleur situation pour tous telle qu’énoncé par la théorie classique et si souvent repris par le chère Institut économique de Montréal.

    Un très bon film parlant du sujet est A Beautiful Mind que je recommande si pour une raison quelconque vous ne l’avez pas encore vue.

    François

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :